Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

Accueil Produits Services Horaires Contacts Histoire 

Histoire

C'est en 1899 qu'Émile Carlier vint s'établir à Ville-sur-Haine, où il était né 39 ans plus tôt, venant de Manage où il exerçait le métier de menuisier - charpentier, en compte propre. Il avait épousé Marie Chapelain et avait 3 enfants : Fernand (père de Camille Carlier), Marie-Louise (mère de Pol Roucour) et Julien. Il débuta une activité de vente de bois et matériaux de construction d'abord rue de Boussoit et ensuiterue des Fabriques sur un terrain voisin des Verreries et Gobleteries Doyen. Émile Carlier décéda en 1907.Période 1907 - 1920, firme Veuve Émile Carlier - Chapelain : le commerce fut géré par la veuve d'Émile Carlier aidée par ses trois enfants d'abord, ensuite par Fernand Carlier seul qui, en raison du mauvais état de santé de Madame Chapelain et le départ pour d'autres horizons de Marie-Louise et Julien, en prit la direction.Période 1920 - 1953, firme Fernand Carlier : c'est officiellement le 7 février 1920 que la firme fut appelée "Fernand Carlier". L'entreprise se développa lentement dans la vente des bois de construction et de menuiserie et, comme matériaux de construction, principalement des tuiles et matériaux de couverture en asbeste ciment "Eternit". Les transports vers la clientèle étaient sous-traités ou assurés par un chariot à traction hippomobile. En 1945, Camille Carlier, fils de Fernand, s'impliqua dans l'affaire et en reprit peu à peu la conduite. Les affaires redémarrent. Le premier camion est acheté en 1947.Période 1953 - 1986, firmes sprl Fernand Carlier, sprl Maison F. Carlier et sprl UMEBAT : en 1953 est fondée la SPRL Fernand Carlier dont le gérant est Camille Carlier. Le siège d'exploitation reste rue des Fabriques à Ville-sur-Haine même si la société est officiellement domiciliée 14 rue Marchand à Strépy-Bracquegnies où se trouvent le bureau de comptabilité et le domicile du gérant. En 1965, en raison de l'exiguïté du site de la rue des Fabriques, enclavé dans les bâtiments des Verreries Doyen, du manque d'intérêt du raccordement à la SNCB (les livraisons se faisant très majoritairement par route), Camille Carlier achète un terrain rue du Marais à Ville-sur-Haine à la famille Gaudière, sur lequel est située une petite maison qui servira provisoirement de bureau. La construction des entrepôts nécessaires au déménagement sera terminée en 1967. Dans les années 70, le chiffre d'affaires dépassait les 20 millions de francs belges et la société occupait 2 employés et 7 ouvriers. En 1974, pour des raisons de législation sociales, la sprl Fernand Carlier est cindée en deux nouvelles sociétés : la sprl UMEBAT dont l'objet social est la construction de charpentes en bois, qui avait débuté en 1945, et la sprl Maison F. Carlier qui continue la vente des bois et matériaux, toutes deux domiciliées rue du Marais à Ville-sur-Haine. En 1979, le 30 octobre, l'acquisition d'une maison et d'un terrain adjacent aux héritiers de Monsieur Adolphe Tubey porte la surface exploitée à près de 1 hectare.Période 1986 - 2006, firme sprl Carlier Activity : par convention du 29/09/1986, les deux sociétés existantes sont vendues à la sprl Venture Activity, fusionnées sous l'appellation Carlier Activity dont Monsieur Albert Hautenauve deviendra l'actionnaire majoritaire et le gérant. Le chiffre d'affaires qui tournait autour de 50.000.000 FB avant la cessionest rapidement doublé. Le charroi est renouvelé, les surfaces couvertes agrandies, l'ensemble des installations modernisées, la commercialisation étendue à de nouveaux produits et, naturellement, les travaux de bureau modernisés. En avril 2006, Monsieur Albert Hautenauve cède la direction à sa fille Sylvie.Période 2006 - ... : un nouvel élan : depuis avril 2006, épaulée par son mari Pierre-Noël Labrousse, Sylvie Hautenauve insuffle un dynamisme nouveau, actualise les méthodes de travail et donne un nouvel élan à cette petite entreprise familiale plus que centenaire.